avoir un regard séduisant

8 exercices pour avoir un regard de braise

Pourquoi m’entraîner à avoir un regard séduisant ?

Imagine, tu as écrit un super discours drôle et inspirant. Tu l’as mémorisé à fond, tu le connais par coeur. Tu as préparé ton interprétation, tes intonations…

Tu arrives face au public et là tu te rends compte qu’il y a une chose à laquelle tu n’étais pas préparé.

Tous ces yeux braqués sur toi.

attirant

On dit que le regard est le reflet de l’âme.

Et ça peut être très déstabilisant toutes ces âmes qui te regardent. Parfois tu te prends gratuitement des regards noirs qui te transpercent. Ou des regards qui te disent : “T’es une merde”. Mais tu es sensé continuer ton discours comme si de rien n’était.

Le regard, c’est aussi une arme à ne pas négliger pour être convainquant lors de ton discours. Un regard fort te permet d’avoir du style et du charisme lorsque tu t’exprimes. Ton regard te permet de paraître sympathique aux yeux de ton public, ce qui est nécessaire si tu veux qu’il écoute ce que tu as à dire.

Ton regard peut te trahir et te porter préjudice, si tu ne le maîtrises pas, tout comme il peut te rendre fort et irrésistible aux yeux du public.

Pense à tous les discours que tu as vu. Est-ce que tes orateurs préférés étaient ceux qui avaient le regard vide, bloqué dans une seule direction ? Ce regard éteint du type “un détraqueur m’a vidé de mon âme”.

séduisant

(Si tu ne sais pas de quoi je parle, observe le regard des gens dans le tram.)

Seulement voilà, comment t’entraîner à gérer le regard du public, quand tu n’as pas un public à disposition pour t’entraîner ?

C’est à ça que sert cet article.

Je vais te donner des exercices faciles à faire pour t’apprendre à regarder le public de manière à ce que ton regard appuie ton discours. Je vais t’expliquer comment t’entraîner à avoir un regard expressif et séduisant, à recevoir un regard et à lancer ton regard dans différentes directions.

Pour que chaque personne ait l’impression que c’est à elle que tu parles.

Comment ne pas avoir le regard vide ?

Ton regard est plus important que le fait de réciter ton texte parfaitement

Si tu cherches tes mots, que tu penses à ton texte, cela se ressentira dans ton regard. Tes pensées doivent être liées à ton interaction avec le public, pas avec ton texte. Sinon la seule chose avec qui tu vas créer une connexion, c’est ton texte !

C’est pour ça que tes mots doivent venir automatiquement et qu’il faut que tu aies mémorisé impeccablement ton discours. Et même si tu as raté ta mémorisation, tu peux quand même créer cette connexion et faire un discours génial, en acceptant de sacrifier ton texte.

Qu’est-ce que j’entends par là ?

Il vaut mieux que tu oublies des passages mais que tu dises tout de manière naturelle, dynamique et rythmée, plutôt que tu casses ton regard. Si tu veux que les gens te croient, il faut que tu croies en tes idées à 1000 %. Mais si même toi tu n’y crois pas, comment veux-tu qu’ils aient confiance en toi ?

Or, si juste après que tu aies fait une super intro avec un regard déterminé, ils voient dans tes yeux que tu cherches tes mots, tout tes efforts seront anéantis. Car cela distraira ton public. Et à ce moment-là, tu perdras en crédibilité.

Un regard séduisant, c’est un regard qui raconte ton histoire. Il doit être fort, au point que peu importe ce que tu diras, les gens ne pourront pas décroche. Car ils verront dans tes yeux que ce que tu dis est trop important pour ne pas être écouté. 

Il vaut donc mieux avoir l’air naturel et ne dire que ce dont tu te souviens. Plutôt que de vouloir absolument retrouver tes idées et montrer dans tes yeux que tu as un bug.

N’oublie pas que ton objectif premier n’est pas de balancer ton texte, mais de garder le bon rythme et le bon jeu de regard, peu importe ce qui sort de ta bouche !

Si tu vois qu’une idée n’arrive pas, tu enchaînes comme si c’était normal, et personne ne s’en rendra compte ! Je sais que tu es attaché à ton texte après tout ce temps passé dessus et tout ce travail d’écriture…

Mais tu verras que souvent, tu es plus convainquant lorsque tu te laisses la liberté d’exprimer tes idées d’une manière différente de ce que tu avais prévu. Car c’est ce qui sur le moment résonne en toi. Et ton public le sentira.

Ce que tu peux faire, c’est prévoir que ton discours ait une structure relativement flexible. C’est-à-dire que tes idées sont interchangeables. Tu peux changer leur ordre ou en sauter une sans que cela soit dérangeant. Car aucune de tes idées ne sera trop importante ou irremplaçable.

Et même si c’est le cas, même si tu oublies THE idée, il vaut mieux ça, que de casser tout l’effet de ton discours avec un regard de biche effarouchée.

S’entraîner à se tromper

attirant

Entraîne-toi à écrire des textes puis à faire ton discours en changeant l’ordre des idées, avec pour but de garder le même rythme convainquant et le même regard séduisant.

Entraîne-toi à réciter ton texte imparfaitement en oubliant volontairement des phrases, des idées, et en faisant des erreurs. Ton seul et unique but est de maintenir ton regard et faire comme si de rien n’était. Comme si tout se passait exactement comme prévu.

Comme ça, même si ta mémoire flanche, ton regard lui ne flanchera pas et tu resteras convainquant. Souviens-toi, que tu oublies une idée ou non, les gens ne le sauront pas, et tu pourras quand même réussir à faire passer ton message !

Le regard séduisant « meilleur ami »

avoir un regard séduisant

Pas besoin de mille techniques pour être charismatique, j’ai compris que c’est quand je me lâche totalement et que je me sens libre d’être totalement moi que je fais mes meilleurs discours.

Seulement voilà, comment faire pour me lâcher et avoir cette sensation de pouvoir être moi-même, quand j’ai des centaines de paires d’yeux  qui m’observent, prêts à me juger ?

Et là j’ai trouvé la solution.

Ma meilleure amie.

J’ai une meilleure amie, et je sais que peu importe la connerie que je vais dire ou la folie que je vais faire, peu importe le risque que je vais prendre dans mon discours, elle va kiffer et elle va rigoler.

Durant mon dernier discours devant un groupe de personnes, elle était là. Et c’est la première fois que je me suis autant lâchée et amusée. Parce que je savais qu’elle ne me jugerait pas et que je pouvais être totalement libre d’être moi-même. Totalement folle, totalement moi.

Et c’est là que je me suis dit : “Et si à chaque fois que je faisais un discours, plutôt que de penser que je m’adresse à une masse de personnes lambdas, je pensais que je m’adresse à ma meilleure amie ?”.

Déjà parce que quand on s’adresse à un public, on s’adresse en réalité à chaque personne assise sur sa chaise. Pour que cette personne se dise : “J’ai l’ impression qu’il me parle à moi”, il faut que tu parles comme si tu parlais à une seule personne.

Et tu dois faire comme si cette personne, c’était ta meilleure amie. Ou du moins la personne avec qui tu te sentirais totalement libre de délirer et d’être toi.

Celle pour qui tu veux faire un discours super agréable parce que tu veux qu’elle passe un super moment. L’amour, la folie et la liberté que tu y mettras seront totalement différents que si tu t’imagines seulement parler à un inconnu.

Maintenant que tu as redonné un peu d’âme à ton regard, voyons comment apprendre à regarder ton public.

Les yeux dans les yeux

3 secondes de regard séduisant

avoir un regard séduisant

Tout d’abord, tu vas t’entraîner à regarder une personne dans les yeux pendant plus d’une seconde. Environ 3 secondes. Que ce soit un inconnu croisé dans la rue, dans le bus, la caissière, le serveur (toi être du futur qui vit dans une ère où il est possible d’aller dans un bar).

Toi qui d’habitude évite les regards prolongés, pars à la chasse aux regards. Ton objectif : tous les jours, regarder au moins 3 personnes dans les yeux pendant 3 secondes ! Et attention, pas en mode regard vide de robot, je veux un regard séduisant de meilleur ami !

Peu à peu, tu t’habitueras à créer ce genre de connexion. Tu pourras alors avoir un regard séduisant bien plus facilement et naturellement lors de tes prises de parole en public.

Miroir

séduisant

Chaque fois que je fais un discours, je fais l’exercice du miroir. Il s’agit tout simplement de dire mon discours face à mon miroir en me regardant dans les yeux. L’avantage de cet exercice, c’est qu’il est très facile à réaliser. Tu n’as besoin que d’un miroir. Et se regarder dans les yeux quand on parle peut être très déstabilisant. Surtout quand on adopte un regard séduisant ! Mais qui dit déstabilisant dit entraînement !

Butiner du regard

What ?

attirant

Les abeilles, tu connais ? Elle vont sur une fleur pour y prendre du pollen pendant quelques secondes, puis elle changent de fleur, elles font leur affaire, et puis elles changent encore, etc, etc… Les abeilles sont de vraies coureuses de jupons insatiables !

Butiner du regard, ça veut dire que quand tu parles, tu regardes une personne pendant 2-3 secondes, puis tu regardes quelqu’un d’autre pendant 2-3 secondes, puis quelqu’un d’autre, etc, etc…

Evidemment ça peut sembler beaucoup ! Tu n’as pas envie de tourner la tête comme un têtard affolé toutes les 2 secondes pendant ton discours !

Mais il s’agit d’un entraînement. Et tu verras que prendre cet automatisme lorsque tu parles devant un groupe de gens te permettra ensuite de l’utiliser et de l’adapter selon tes envies lorsque tu t’exprimes.

Le butinage, associé à un regard profond plein d’âme et de conviction, peut être très percutant. Essaye de repérer dans des discours comme des Ted talk, ou dans les one man show, si l’orateur ou le comédien butine. Tu verras que c’est souvent le cas ! 

Comment s’entraîner à butiner du regard ?

Dans un lieu public

Va dans un lieu public, comme un café, un restaurant, un amphithéâtre ou une bibliothèque (bref, on s’est compris). Regarde une personne au hasard pendant 3 secondes, puis une autre, puis une autre, jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Avec ton groupe d’amis

Lorsque tu es avec ton groupe d’amis (si tu en as), parle-leur, et pendant que tu leur parles, regardes-en un pendant 3 secondes, puis tourne ton regard vers quelqu’un d’autre pendant 3 secondes, etc, etc…

D’accord, tu vas me dire, mais comment je fais pour m’entraîner à butiner tout en disant mon discours ?

Avec ton public fantôme

regard de braise

S’entraîner à dire son discours devant son mur ou des chaises vides, c’est pas très motivant.

Ce que tu peux faire, c’est te créer un faux public. Attention, c’est le moment activité manuelle !

Tu peux découper des têtes dans des magazines et les coller sur tes chaises.

Ou tu peux gonfler des ballons de baudruche et dessiner des smileys dessus. En variant les expressions bien évidemment !

Bref, il y a pleins de manières de te bricoler un public fantôme. A toi de découvrir ou de créer celle qui te plait le plus. Et de voir quel public fantôme est le plus efficace lorsque tu t’entraînes.

Je sais que ça semble un peu ridicule, mais c’est très utile si tu mets des ballons ou des images dans différentes positions et avec différentes expressions. Car tu t’habitueras à changer ton regard de position quand tu fais ton discours, au lieu d’avoir toujours le regard fixe.

Tu pourras aussi t’entraîner à gérer différentes têtes et différents types d’expressions ! Le mieux c’est de choisir des têtes qui t’intimident !

N’hésite pas à m’envoyer une photo de ton public fantôme ! Ça peut être très fun de comparer vos constructions ! Voilà, c’était l’instant activité manuelle.

Et si tu n’es pas très activité manuelle, il te suffit de prendre des post-it. Tu les mets à différents endroits de ta pièce et tu dessines dessus des smileys avec des expressions différentes. Tu pourras alors t’entraîner à les butiner pendant que tu fais ton discours. Simple, et efficace !

Le butinage avant ton discours

avoir un regard de braise

Pour finir, le butinage n’est pas à faire que pendant ton discours. Il est aussi très utile à réaliser juste avant que tu commences à parler. Car il va te permettre de mieux gérer le regard du public.

En fait, malgré tous ces exercices, je pense que c’est normal de ressentir tout de même un peu de gêne et de honte quand tu es devant un public et que tout le monde te regarde. Tu te sens jugé, mis à nu, tous ces yeux sur toi, c’est une véritable claque.

Alors ce que je fais quand j’ai un public de gens face à moi, c’est que j’arrive, je me mets face à eux. Et au lieu de commencer tout de suite à parler dès que je suis devant eux, je prends quelques secondes, pour balayer calmement l’assemblée du regard, en mode butinage.

Pour prendre en compte sa présence dans sa totalité et l’accepter. Tout en respirant calmement et profondément.

Du côté du public, ça crée une atmosphère, un suspens. Ce silence et ce regard vont attiser leur curiosité.

De mon côté, ça me permet de me connecter à eux, de me poser, pour ensuite pouvoir me concentrer sur mon discours. J’utilise ces quelques secondes pour “digérer” leur présence et leur regard.

Voilà, j’espère que cet article t’a plu ! Si tu penses qu’il t’a été utile, n’hésite pas à mettre un like et à le partager ! 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

  1. Très amusant ses exercices 😃. merci beaucoup !!!

    1. Merci ! C’était exactement le but de cet article : montrer qu’on peut améliorer son expression tout en s’amusant ! Je continuerai d’en faire d’autres dans ce style ! 🙂

  2. “Les yeux sont le reflet de l’âme” comme dirait l’autre.
    Intéressant comme approche. Je suis tout à fait d’accord sur le fait que le regard est super important – comme le non verbal de manière générale -. Mais savoir gérer les échanges de regard peut faire une grosse différence en fonction de la situation.
    Merci pour ces exercices Margaux, amusant à lire et utile 🙂

    1. Merci Guillaume, en effet le regard quand on sait l’utiliser peut être un véritable atout lorsqu’on cherche à convaincre quelqu’un. Je suis ravie que mon approche t’ait plu ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *