Comment ne plus avoir ses idées embrouillées pendant un entretien

C’est dommage.

Tu étais déterminé à réussir ton entretien, mais les gens face à toi n’ont rien compris.

Pendant que ton esprit était embrouillé par milles idées, tes propos sonnaient creux.

Au lieu de créer l’adhésion des recruteurs, tu as juste réussi à créer une atmosphère de confusion et de malaise. Pourtant, toi, tu trouvais que ton raisonnement et tes idées avaient du sens.

Alors tu t’en veux, parce que tu as l’impression que si c’était un autre, plus compétent à l’oral, qui avait prononcé les mêmes mots, il aurait réellement réussi à transmettre ton message.

Mais toi tu es là, tout confus, tout penaud, attristé de voir que contrairement à ce que tu avais imaginé, le jury t’a déjà oublié et est passé à autre chose.

Alors tu te demandes comment faire pour être capable de laisser une empreinte, comment faire pour être celui qui réussit à lâcher prise, à sortir de ses pensées pour être pleinement présent et donc convainquant lors d’un entretien ?

Comment faire pour être compréhensible et ne plus avoir ses idées embrouillées pendant un entretien ?

Dans cet article je vais te donner 5 conseils simples et efficaces pour ne plus avoir ses idées embrouillées pendant un entretien.

1- Fini les zones d’ombre !

ne plus avoir ses idées embrouillées pendant un entretien

Parfois, quand tu lis un texte, tu découvres un mot légèrement abstrait mais tu n’as pas le réflexe d’aller chercher sa définition précise, parce que tu crois en connaître le sens.

Mais des années plus tard, tu découvres par hasard que ce mot n’avait pas du tout cette signification.

De la même manière, lors d’un entretien, tu utilises des mots que tu penses connaître, mais si quelqu’un te demandait d’en donner une définition, tu en serais incapable.

Pourquoi je te parle de ça ?

Parce que pour que tu sois capable d’énoncer une idée (par exemple ta motivation) de la manière la plus compréhensible possible, il faut d’abord qu’elle soit claire dans ta tête.

Le sens des mots que tu emploies doit donc toujours être net et précis pour toi.

Quand tu prépares ton entretien, il faut donc t’assurer de connaître la définition exacte des mots que tu utiliseras, quitte à la vérifier dans un dictionnaire pour la clarifier dans ton esprit.

Mais si tu décides de réciter machinalement des expressions dont tu ne connais que vaguement le sens, sans réellement savoir définir ce dont tu parles, ta confusion se sentira dans ta voix.

Ainsi, employer des mots que tu ne comprends pas réellement t’empêchera d’être persuasif lors de ton entretien.

Pour t’aider à appliquer ce conseil fondamental pour ne plus avoir ses idées embrouillées pendant un entretien, je te propose un exercice très rapide. Il consiste à régulièrement choisir quelques mots abstraits sur lesquels tu es tombé par hasard dans la journée puis de t’entraîner à les définir. Compare ensuite ta définition avec celle d’un dictionnaire, tu auras sûrement de grandes surprises !

2- Pose tes réflexions sur papier pour clarifier ta logique

fille qui écrit

Lors d’un entretien, quand tu dois répondre à des questions, tu dois raisonner en même temps que tu parles.

Tu cherches donc tes mots, tes idées et ta logique au moment de t’exprimer, ce qui te rend moins convainquant car tu es plus concentré sur le fond que sur la manière dont tu vas énoncer tes idées.

Mais si tu as déjà fait ce raisonnement à l’avance, si tu as pris l’habitude de poser sur papier tes réflexions, tes motivations, tes valeurs, et les logiques qui te poussent à l’action, alors lorsque tu te trouveras face à un interrogateur, tu n’auras plus besoin de raisonner pour chercher une réponse, et tu pourras te concentrer sur la meilleure manière possible de formuler tes idées.

Tu seras alors plus solide à l’oral parce que ton interlocuteur ressentira que tu sais de quoi tu parles, parce que tu y auras déjà réfléchi. Ce qui te rendra plus proactif et charismatique à ses yeux.

Exactement comme quand tu écris une lettre de motivation, et que tu te rends compte qu’il est maintenant plus simple pour toi de les expliquer à l’oral.

Parce que le fait de les avoir écrites t’a permis de les clarifier dans ton esprit.

Mon conseil, c’est d’avoir un carnet sur toi dans lequel tous les jours tu écriras tes pensées, tes idées et tes réflexions du moment, afin d’être capable de raisonner à l’oral de manière plus efficace.

Pour ne plus avoir ses idées embrouillées pendant un entretien, il est également utile d’apprendre à organiser sa pensée de manière à ce qu’elle soit plus structurée. Je te renvoie à mon article sur les cartes mentales qui t’apprendra comment faire.

3 – Apprends à être synthétique

ne plus avoir ses idées embrouillées pendant un entretien

 

Supprime les phrases trop longues qui sont un piège à l’oral. Garde à l’esprit que tu dois dire une idée par phrase, et pas plus.

Avant de prononcer chaque phrase, demande-toi si elle est utile et si les gens qui t’écoutent vont en retenir quelque chose.

Ne conserve que l’essentiel, ce qui sert ton message principal. Évite de t’écarter du sujet.

En résumé, n’oublie pas que le chemin le plus court d’un point A à un point B est une ligne droite, et non pas un labyrinthe !

Je te conseille deux exercices à faire régulièrement pour t’entraîner à être synthétique.

D’abord, liste 5 films puis entraîne-toi à les raconter en quatre phrases.

Puis, si ton problème est lié au fait que tu utilises trop de jargon abstrait qui rend ton discours confus, fais ton discours en imaginant que tu t’adresses à des enfants de huit ans.

Pour qu’ils te comprennent, tu vas être obligé d’organiser ta pensée en quelques points simples et supprimer les expressions obscures. Cet exercice est très efficace pour ne plus avoir ses idées embrouillées pendant un entretien.

4 – Reviens régulièrement à l’idée principale

ne plus avoir ses idées embrouillées pendant un entretien

 

Pour chaque grande idée, n’hésite pas à rappeler son lien avec le sujet principal de ton entretien : en début de paragraphe, dans tes transitions et en conclusion de paragraphe.

De cette manière ton raisonnement sera plus facile à suivre. Il s’agit de te demander en quoi chacune de tes sous-idées répond à l’idée principale de ton discours, et de l’écrire noir sur blanc.

Cela paraît simple et évident, mais t’assurer lorsque tu relis ton texte que tu as clairement énoncé le lien de chacun de tes arguments avec le sujet de ton discours permet d’améliorer considérablement la clarté de ton intervention, pour toi et pour les autres.

5 – La méditation et le sport pour ne plus avoir ses idées embrouillées pendant un entretien

 

Ce que tu penses, c’est ce que tu communiques au public. Si tu es nerveux, surchargé mentalement, ou en train de penser à autre chose, ton public le ressentira.

Ton état mental a donc un impact direct sur la manière dont tu t’exprimes.

Plus tu en prendras soin, plus ton expression sera fluide et inspirera force et sérénité, parce que tu parleras de manière plus posée. C’est là que la méditation et le sport vont t’aider.

En effet, le sport et la méditation étant bons pour ta santé mentale, ils vont te permettre de transformer l’énergie que tu dégages face à un public.

Tu vas te rendre compte qu’après une méditation la manière dont tu vas t’exprimer va être plus calme, car tu feras preuve de plus de lucidité et d’efficacité dans ton expression.

C’est cet état de sérénité qui va donner de la force de conviction à ta voix : tu seras moins susceptible de perdre tes moyens et plus concentré.

La méditation permet de faire le vide dans tes pensées constamment en ébullition.

Et enlever toute cette charge mentale va te permettre d’être totalement focalisé sur ton intervention.

De la même manière, le sport va te permettre d’évacuer les tensions, et combiné à la méditation il va réellement te permettre de faire le vide et d’accéder à un état de solidité à l’oral lié au combo « concentration + détente ».

L’énergie que tu dégageras au moment de ta présentation sera ainsi plus percutante.

Alors comment t’y mettre ?

Tous les jours, après mon petit-déjeuner, je vais courir.

Ensuite, je médite pendant quelques minutes grâce à des vidéos gratuites de méditation guidée de ce type.

Au début, j’avais conscience de ma tendance à me dire “Oui oui je vais courir et méditer tous les jours” et puis finalement au bout d’une semaine c’était fini.

Alors pour me faciliter la tâche je ne me force jamais.

C’est-à-dire que quand je vais courir je ne m’impose aucun objectif de temps à respecter, je me dis simplement que je vais courir, même si c’est seulement pour quelques minutes, et que je peux m’arrêter quand j’en ai envie. Et finalement, c’est lorsque je cours que j’augmente la durée car je sens que mon corps  a envie de se défouler un peu plus.

En bref, je ne me force à rien, je fais des choses qui ne me font pas peur et qui m’ont l’air accessibles, et je commence sur des toutes petites durées pour ne pas avoir d’appréhension, plutôt que de me fixer des objectifs impossibles et démotivants.

Surtout, ce qui me motive est le fait de prendre soin de mon moral et de cultiver ma sérénité, qui sont pour moi bien plus importants que l’effet que ces exercices ont sur mon corps.

Lorsque tu auras appliqué ces conseils pour ne plus avoir ses idées embrouillées pendant un entretien, tu verras que la prochaine fois que tu passeras devant des recruteurs ou jury, tu parleras d’une manière qui leur donnera l’impression que ce que tu dis est logique, et que tu sais de quoi tu parles.

Tes propos seront plus accessibles et feront sens pour eux, et tu seras fier de toi.

Parce qu’en faisant l’effort de soigner ton expression pour qu’elle soit plus claire, tu te seras prouvé à toi-même à quel point tu donnes de la valeur à tes idées.

Tu découvriras combien il est stimulant et gratifiant de prendre soin de ton expression et de ton mental.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

  1. Salut,
    J’ai bien aimé les conseils de ton article et personnellement j’adore les entretiens. C’est assez inné chez moi, j’aime parlé et je n’aime pas être coupé et je sais que des jury ne casseront pas mon élan puisque c’est leur travail de m ‘écouter. Cependant, pour avoir un bon entretient et le réussir je rejoins tes conseils, écrire un script et anticiper les questions et un excellent moyen de bien être préparer, connaître son sujet et aussi important.

    Pour le sport et la médiation, je fais un défi en ce moment lié à ces deux disciplines et ma petite technique c’est de le faire comme toi au matin (un peu une miracle morning). Pas de réseau sociaux ni de téléphone avant 1 bonne heure après le réveil, je mange mon petit dej et surtout, j’ai préparé mes affaires de sport la veille. Comme ça j’utilise le minimum d’énergie pour me lancer et j’économise de la volonté pour la journée. De plus, mon défi dur depuis maintenant 3 semaines et c’est maintenant devenu une habitude qui ne me donne plus du tout d’énergie et c’est même un plaisir de pratiquer. Donc tous ceux qui liront ce commentaires, lancez vous et tenez bon car les effets positifs sont réels! 🙂

    Merci pour ton article, de très bons conseils

  2. Merci Margaux pour ton article,

    Je te rejoints sur l’importance de coucher par écrit tes idées. Cela t’aide à les structurer.
    Afin de ne pas embrouiller mon auditoire, je fais toujours cet exercice au préalable.
    Si jamais on ne m’accordait qu’une seule minute pour exposer qu’est-ce que je dirait?
    Du coup, je garde bien en tête l’essentiel 😉

  3. Bel article avec 5 points concrets et simples à mettre en oeuvre. J’aime beaucoup le point #3 pour être synthétique en résumant des films en 4 phrases, un exercice puissant pour apprendre à maitriser son message. Et pour finir le choix des mots qui véhiculent une pensée complexe et portent chacun leur propre énergie. Merci pour ce partage 🙏

  4. tes conseils sont de bon sens, ca va me servir pour de futurs entretiens, ce qui faut aussi gérer c’est le stress qui peut causer du souci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *