parler en public Cyril Delhay

Mieux parler en public Cyril Delhay : 4 conseils d’un expert

Cyril Delhay est un enseignant d’art oratoire auprès de dirigeants, cadres et étudiants de Sciences Po.parler en public Cyril Delhay

Dans son livre « Tous orateurs ! Convaincre, négocier, s’affirmer au quotidien », il explique les principes à respecter pour une prise de parole réussie.parler en public Cyril Delhay

Et comme je sais que tu n’as pas forcément le temps de lire un manuel de 242 pages sur la prise de parole en public.

Ni l’envie de dépenser 20 euros pour un livre qui restera abandonné dans un coin de bureau…

Dans cet article, je partage avec toi les points de ce livre que je juge essentiels pour réussir tes interventions.

Et pour te chouchouter encore plus et t’aider à appliquer ces conseils dans ta réalité, pour chaque principe, je vais te donner un exercice efficace et facile à réaliser.parler en public Cyril Delhay

T’es prête ?

Let’s go !

1 – Parler aux autres

 parler en public Cyril Delhay

Cyril Delhay conseille de parler aux autres.

Ça signifie qu’il y a deux types de personnes :

Ceux qui préparent leur discours tout seuls, qui cherchent leurs idées tout seuls, qui s’entraînent à faire leur discours tous seuls etc etc…

Et il y a ceux qui créent une véritable équipe autour d’eux.

Qui demandent leur avis aux autres, qui échangent avec eux et se nourrissent de leurs idées.

Qui observent les gens en général, leurs attitudes, leurs comportements, leurs réflexions.

Ceux qui adorent prendre des notes constamment sur ceux qui les entourent.

Parce qu’ils pensent que les autres sont une richesse.

Tout le monde a une histoire à raconter, chaque personne a quelque chose d’intéressant.

Quelque chose qui pourrait rajouter une touche de piment, d’originalité à ton discours.

Chaque personne a une perception qui peut rendre une argumentation encore plus solide.

Plus de personnes = plus de cerveaux = plus d’idées = plus de créativité = plus d’originalité = plus de dynamisme.

Sans oublier le fait que les autres sont un soutien formidable.

Penser à une personne qui nous est chère au moment de communiquer permet d’avoir une énergie plus douce, plus authentique, plus belle.

Avoir une équipe qui croit en nous, qui est derrière nous, donne une force, une énergie folle, qui se transmet dans chaque mot.

Comme quand tu étais petit et qu’on t’obligeait à faire cette chose horrible qui est un cross, que tu courais comme un veau, que tu transpirais comme un boeuf.

 parler en public Cyril Delhay

T’avais l’impression de mourir, mais pourtant il y avait les élèves des autres classes qui t’encourageaient.

Et le fait d’entendre des gens crier ton nom, ça te faisait te transcender.

Alors aujourd’hui, qui crie ton nom ?

Qui sont ceux qui t’encouragent et te donnent envie de te transcender ?

L’exercice pour appliquer ce principe est simple : choisis 2 amis bienveillants, demande-leur de choisir un sujet de discours, et vous allez tous les trois préparer et écrire ensemble un seul discours sur ce sujet, qu’ensuite vous allez présenter à d’autres amis.

Cet exercice va te faire prendre conscience de la richesse que constitue ton entourage dans la prise de parole en public.

Parce qu’il a le pouvoir de la rendre beaucoup plus amusante que si tu restes tout seul dans ton coin.

2 – Le pouvoir du verbe

Lorsque tu prépares ton texte, dis-toi une chose : si tu ne veux pas que les gens s’endormissent quand tu parles, il faut les faire rentrer dans l’action.

rentrer dans l'action

Il faut leur vivre quelque chose, faire en sorte que ton récit, ton intervention, soit un véritable parcours :

  • un parcours dans le sens d’une histoire à leur faire vivre au travers des différentes actions d’un personnage. Et pour leur faire vivre ces actions, tu vas utiliser des verbes d’action et de mouvements. Des verbes autres que « faire » et « être », qui sont visuels et percutants. pour que ta présentation reste gravée dans les mémoires :  éclater, crier, se déchaîner, s’écrouler, faire irruption, envahir, plonger, dévaler, arpenter etc…
  • un parcours émotionnel : si tu veux que ton auditoire t’écoute, fais-lui ressentir un tas d’émotions. Et pour ça, lorsque tu prépares ton texte, oblige-toi à y placer des verbes liés aux sentiments, à l’état psychologique de ton personnage : raffoler, savourer, être paralysé de peur, s’agiter, être stupéfie, frappé, être attiré etc… Si tu veux un peu d’inspiration, inspire-toi des paroles de cette chanson.
  • un parcours perceptuel. Utilise des verbes qui font appel au 5 sens de ton auditoire pour l’aider à visualiser plus facilement et profondément la scène que tu lui décris, fais-lui tâter, goûter, sentir, manipuler entre ses mains l’idée que tu veux lui vendre avec des verbes comme : embaumer, résonner, apercevoir, contempler, effleurer etc etc…

3 – S’ancrer dans le sol

Un bon orateur, c’est un orateur qui sait rester ancré dans le sol.

Il se tient le dos droit, vertical, le poids réparti équitablement entre ses deux jambes.

Ses pieds sont comme enracinés dans le sol.

Parce qu’une position ancrée dans le sol va te permettre d’être plus solide, plus percutant face à ton public.

Pour être bien ancré, entraîne-toi à réaliser la position de yoga qu’on appelle la posture de l’arbre.

Elle t’aidera à reconnaître cette sensation de stabilité et d’ancrage dans tes appuis.

Si tu veux en savoir plus sur les postures, découvre cet article dédié au langage corporel.

4 – Se préparer émotionnellement

parler en public Cyril Delhay

Pour arriver à un état d’ouverture, de détente apparente, il faut beaucoup de travail.

Même les artistes et athlètes de haut niveau réalisent un travail d’ancrage émotionnel.

Car ce travail est pour eux tout aussi important que l’entraînement de leurs muscles.

Par exemple, pour un champion de natation, sa préparation émotionnelle à la compétition va consister à se projeter dans l’état émotionnel qu’il ressentirait s’il gagnait la course.

Il va imaginer la fierté qu’il éprouverait vis-à-vis de ses entraîneurs, son club, sa famille etc…

Cyril Delhay conseille de s’initier à l’ancrage émotionnel pour se préparer émotionnellement à une prise de parole en public.

Ce que tu peux faire, c’est écouter une musique positive, qui te fait penser à la victoire, à la réussite.

Puis tu vas t’imaginer sur scène, sous un tonnerre d’applaudissement, juste après avoir fait un discours magnifique.

D’ailleurs si tu veux aller plus loin, une partie de la formation que je suis en train de créer est dédiée à la préparation mentale !

Alors envoie-moi un message si tu désires plus d’infos ! 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 commentaires

  1. Super article ! Je prends et colle cet article dans mes favoris, car il me sera prochainement très utile. Merci pour cet article.

  2. Merci pour ton article ! Plein de bons conseils que je garde sous le coude car je trouve que l’exercice de parler de parler en public est toujours quand même stressant, même avec de la pratique 😉

  3. Merci pour cet article très utile ! Etant enseignante, la prise de parole publique est mon quotidien… mais on peut toujours mieux faire, et enseigner cette aisance orale à mes élèves n’est pas toujours si évident. Ces quelques conseils seront précieusement mis en pratique 🙂

  4. Super article court et clair. Je vais appliquer ces conseils quand l’occasion se présentera. Merci aussi pour la découverte du travail de Cyril Delhay

  5. J’adore tout simplement.
    Le texte à son importance, la posture, son état d’esprit… un très bon condensé! Je vais revenir 🙂 merci

  6. J’aime beaucoup ces 4 points qui d’ailleurs sont très utiles dans d’autres aspect de nos vie … je les résume par : puise dans l’égrégore collective – soit dans l’action – ancre toi pour être prêt émotionnellement 😉 Merci pour ce bel article et au plaisir de lire les prochains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *